Le e-learning : ce qu’il faut savoir sur la formation distancielle

Le e-learning est devenu un incontournable du développement des compétences en entreprise. Qu’englobe-t-il vraiment ? Quelles sont vos options si vous avez pour projet de développer une formation en ligne ? Comment concrètement mettre en place une pédagogie distancielle puis en mesurer les résultats ? Nous vous proposons un guide complet pour vous accompagner pas à pas dans la compréhension et l’utilisation de cet outil d'acquisition de savoirs en virtuel.

Comprendre les théories de l'apprentissage appliquées au numérique 

À l’ère du numérique, la digitalisation prend une place de plus en plus importante dans la vie de tous les jours, tant sur le plan personnel que professionnel. 

Dans le domaine de la formation, ces nouvelles technologies apportent des avantages significatifs en termes de gain de temps, d’utilisation de ressources, de flexibilité et d’agilité dans l’acquisition des savoir-être, des savoirs et des savoir-faire

Les théories de l’apprentissage ont largement été développées et nous proposons un modèle simple qui reflète la façon dont un adulte apprend : 

  • dans un premier temps, il doit voir l’intérêt d’investir de son temps et  de faire des efforts dans l’acquisition d’un « contenu » ; 
  • ensuite, il doit avoir accès à ce contenu d’une manière propice à son acquisition optimale ; 
  • puis il doit avoir l’opportunité d’appliquer ce contenu et recevoir un feed-back sur la façon dont il se l’approprie ; 
  • enfin, il doit transférer cet acquis dans sa réalité quotidienne. 

Quel que soit le mode d’apprentissage (en classe, à distance, seul, en groupe…), ces quatre piliers sont les fondamentaux d’une acquisition optimale d’un contenu

En synthèse, les grandes caractéristiques traditionnelles des théories de la formation s’appuient sur trois piliers : 

  • l’apprentissage : par stimulus extérieur ; 
  • l’acquisition : apprentissage par expérience ; 
  • l’application : mise en pratique. 

À ces trois piliers, il faut y ajouter : 

  • la dimension « connexion » : transfert dans la réalité du travail. 

Le e-learning sous toutes ses formes s’appuie sur ces quatre approches et intègre des modalités différentes : student-alone (apprenant seul), trainer-to-student (formateur à apprenant), experience training (apprentissage par l’expérience).

Afin de mieux comprendre l’essence même et les enjeux liés au e-learning, Jacqueline Angles, fondatrice de Ajconsult, et moi-même, avons coécrit un guide paru aux Editions Afnor : les 100 questions sur le e-learning, ce qu’il faut savoir sur la formation distancielle.

Le guide complet pour tout savoir sur le e-learning

L’objet de l’ouvrage est de proposer des clés pour permettre au lectorat de mieux comprendre à quoi font référence les différents termes utilisés. Il vous sera d’autant plus utile si vous avez un projet de formation distancielle. Vous serez notamment en mesure de vous poser les bonnes questions quant à la méthode qui saura le mieux répondre à vos besoins.

Afin de vous en offrir un aperçu, vous trouverez ci-dessous 3 exemples de questions que nous avons collectivement explorées.

Qu’est-ce que le e-learning ?

La définition du e-learning ou apprentissage électronique adoptée par l’Union européenne est la suivante : 

« Toute action d’apprentissage utilisant les technologies de l’information et de la communication (TIC). L’apprentissage électronique ne se limite donc pas à la “culture numérique” (acquisition de compétences en TI), mais comprend divers supports et des  méthodes d’apprentissage hybrides, en particulier l’utilisation de logiciels,  d’Internet, de cédéroms, de l’apprentissage en ligne ou autres médias  électroniques ou interactifs. » 

Il s’agit d’une méthode de formation/d'éducation qui permet théoriquement de s'affranchir de la présence physique d'un enseignant à proximité. En revanche, elle fait émerger le rôle du tuteur distant comme facilitateur et médiateur. 

L'apprentissage en ligne (au Canada), ou formation en ligne (terme recommandé en France par la Délégation générale à la langue  française et aux langues de France [DGLFLF]), ou en anglais e-learning – étymologiquement l'apprentissage par des moyens électroniques – peut être caractérisé selon plusieurs points de vue : économique, organisationnel, pédagogique, technologique. 

Il est entre autres un des outils des technologies de l'information et de la communication (TIC) et des technologies de l'information et de la communication pour l'éducation (TICE).

Derrière ce mot issu de l’anglais sont regroupées plusieurs notions : toutes sont basées sur l’accès à des ressources formatives via les nouvelles technologies proposées par Internet. 

Le e-learning, c'est la possibilité de suivre un programme de formation à distance, en autoformation ou accompagné, de manière individuelle ou collective. Il s'appuie sur Internet et les outils multimédias pour offrir des modules de formation courts, progressifs, adaptés aux niveaux et besoins des apprenants. 
 
Il s’agit de l’acquisition de connaissances (savoir) et/ou d’un apprentissage initial (savoir-faire) via Internet en utilisant divers outils et supports. 

Nous retrouvons sous ce vocable deux grands domaines : 

  • l’autoformation (self training) ;
  • ou le mode distanciel, à savoir la classe virtuelle sous différentes  formes (dont le e-teaching) : l’enseignant ainsi que les participants sont  « en ligne », à distance, en temps réel. 

L’intérêt principal de l’autoformation comme de la classe virtuelle est la réponse au besoin “on site – just in time”, que l’on peut traduire par « sur  le poste de travail – au moment voulu ». 

L'apprentissage en ligne est une modalité pédagogique et technologique qui concerne la formation continue, l’enseignement supérieur, mais aussi la formation en entreprise. Il est donc adapté à un apprenant adulte ayant une certaine autonomie dans l’organisation de son processus d’apprentissage. 

Cependant, il faut remarquer qu’aux États-Unis, dans des textes officiels récents, le e-learning est souvent décliné sous la forme de “Enhanced Learning through Information Technologies” (que l’on peut traduire par  « apprentissage renforcé via les technologies de l’information »), pour tout type de public, de la maternelle à la formation continue, et qu'il inclut toutes les technologies éducatives que nous avons déjà connues : didacticiels,  cédéroms, hypermédias, tuteurs intelligents…

Quels sont les avantages du e-learning pour l’entreprise ? 

Toute entreprise a un double intérêt à mettre en place du e-learning dans ses programmes de formation. D’une part, la législation impose un nombre d’heures de formation par salarié, parfois difficilement organisables ; d’autre part, les évolutions de l’entreprise elle-même et des compétences attendues nécessitent des mises à niveau des connaissances de chaque collaborateur. 

Le e-learning permet : 

  • de réduire les coûts en supprimant d’une part, les temps de déplacement vers les sites dédiés à la formation, d’autre part,  la nécessité de l’équipement de salles dédiées ; 
  • de minimiser l’impact des temps de formation sur l’organisation du  travail ; 
  • de former de petits nombres d’individus dans un contexte où il est  difficile d’organiser des cours présentiels pour une, deux ou trois  personnes.  

L’autoformation peut être organisée sur de petits créneaux. En cas d’équipe, les collaborateurs peuvent se former chacun à leur tour durant les temps de travail les moins lourdement chargés. Ce mode impose toutefois que l’apprenant soit installé dans un environnement calme et ne soit pas dérangé. 

La classe virtuelle permet, elle aussi, à chaque apprenant de rester sur son poste de travail à condition que l’environnement le permette. La durée souhaitable de chaque séquence doit être limitée à deux heures entrecoupées d’une pause, ce qui permet au collaborateur d’assurer une partie de sa mission pendant le reste de la journée de travail et de ne pas  être déconnecté de l’équipe.

Quelles sont les contraintes du e-learning pour l’entreprise ? 

Si le e-learning, sous quelque forme que ce soit, présente des avantages pour l’entreprise, il va sans dire qu’il nécessite de prendre en compte un certain nombre de contraintes, sous peine de rendre ces formations inefficaces, voire d’un impact très négatif. 

Nous éluderons ici les contraintes d’ordre matériel, car il est impossible de parler e-learning sans parler d’équipement adéquat. Il s’agit ici bien sûr de contraintes organisationnelles, mais aussi d’une définition précise des objectifs et donc des attendus de chaque formation. 

De même que l’entreprise organise la formation de ses collaborateurs pour les cours en présentiel, elle organise le e-learning avec la même rigueur en fonction des objectifs de la formation et des besoins et contraintes des services. 

L’autoformation n’est pas un mode adapté à tout contenu. L’entreprise s’assurera que l’objectif de chaque module est atteignable et que la durée de ces modules ainsi que les méthodes pédagogiques ne génèrent ni lassitude ni abandon. En termes d’organisation, il est impératif d’intégrer le temps de formation au temps de travail, de même qu’il est important de s’assurer que le collaborateur dispose d’un lieu calme afin de ne pas être dérangé par les bruits environnants ou des sollicitations extérieures. 

Cela est aussi valable pour les classes virtuelles qui nécessitent un cadre permettant au collaborateur de se concentrer. En termes de programmation, l’entreprise s’attache à revoir les essentiels des missions et les tâches des collaborateurs afin, d’une part, d’éviter la pression due à un sentiment de perte de temps et du stress qui pourrait en découler et, d’autre part, d’assurer une continuité dans les activités prioritaires.

Le guide complet pour tout savoir sur le e-learning et créer sa formation en ligne

Connaissances et compétences

  • Comment l’adulte apprend-il ?
  • Que signifie acquérir des compétences ?
  • Quel est l’impact de la digitalisation dans le développement des connaissances ?

La formation : modes et méthodes 

  • Qu’est-ce qu’une méthode de formation ?
  • Qu’est-ce que l’ingénierie pédagogique ?
  • Qu’appelle-t-on support en formation ?

Le e-learning

  • Comment la pédagogie se traduit-elle du présentiel au distanciel ?
  • Comment utiliser (ou pas) la visioconférence en formation ?
  • Comment intégrer les classes virtuelles dans un planning de travail ?
  • Quelles sont les règles de base de la conception de modules d’autoformation ?
  • Quels sont les outils pour le formateur concepteur ?
  • Comment construire un programme de formation en e-learning ?
  • Comment calculer la rentabilité du e-learning pour mon entreprise ?
  • Quels sont les pièges de l’animation en mode distanciel ?

La mesure des acquis

  • Comment mesurer les résultats en self training ?
  • Comment mesurer les acquis d’une classe virtuelle ?

Les impacts du e-learning

  • Quels sont les impacts du e-learning sur les individus et la société ?
  • Le rôle du formateur va-t-il changer avec le e-learning ?

 



Pour toute question relative au contenu de l'ouvrage, je vous invite à me contacter.

Cliquez-ici pour m'envoyer un message

Si vous souhaitez creuser le sujet et commander l'ouvrage, je vous invite à vous rendre sur la boutique en ligne Leslibraires.fr.

Cliquez-ici pour commander les 100 questions sur le e-learning

Bonne lecture… et aventure !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *