Comment mettre en place des bonnes pratiques ? Les clefs du succès

Comment mettre en place des bonnes pratiques ?

Mettre en place des bonnes pratiques s'avère être… une bonne pratique. En quoi cela consiste-t-il ? Pourquoi est-il nécessaire de développer des bonnes pratiques ? Et comment s'y prendre concrètement ? 

Définition : qu'est-ce qu'une bonne pratique ? 

Une bonne pratique est une action, tâche ou initiative porteuse de valeur, économique, exploitable dans un autre contexte et décrite d’une manière facilement appropriable.

Observations : comprendre les enjeux liés à la mise en place de bonnes pratiques 

Pourquoi est-il important de mettre en place des bonnes pratiques ?

  • Rendre explicite la performance pour formuler et générer des standards & opportunités de performance, dupliquer des initiatives et favoriser le changement 
  • Accélérer l’apprentissage et l’appropriation
  • Capitaliser les initiatives et succès « terrain » réalisés ailleurs
  • Apporter des nouvelles pratiques opérationnelles
  • Prévenir les « si j’avais su », pièges, biais, oublis, freins et différents syndromes « P2I » (Pas inventé ici)
  • Apporter agilité
  • Transférer la connaissance opérationnelle est devenu critique depuis l’émergence des technologies de l’information
  • Traiter les problèmes simples (recette), compliqués (plusieurs recettes) et complexes (participatif et émergent)

Quels sont les challenges associés aux bonnes pratiques ?

  • Rendre explicite la pratique connectée à la performance
  • Se rappeler que l’agilité passe par la modélisation
  • Faire simple dans la modélisation (applicabilité infinie et facilité de construction et d’exploitation)
  • Capter tous les éléments de la « pratique » et prévenir l’ignorance (on ne sait pas) et « l’ineptitude » (on sait mais on n’y a pas pensé)
  • Rendre opérationnel
  • S’assurer d’une appropriation rapide
  • Développer la compétence « curation de la connaissance » (vocabulaire simple, langage de la profession, réalité, brièveté, efficacité)
  • Éviter d’associer le développement des bonnes pratiques avec l’innovation (qui requière des budgets conséquents) et les éléments constitutifs de processus (qui n’apportent pas d'originalité)  

Idées pour agir : comment mettre en place des bonnes pratiques ?

9 étapes pour construire une bonne pratique

  1. Cibler un domaine thématique 
  2. Observer le contexte comme un ethnologue (les acteurs : rôles, métiers…) ; les activités (produits, services, systèmes, services, processus…) ; l’écosystème et les interactions (clients, fournisseurs, partenaires, alliances…)
  3. Exploiter contacts, imagination, expérience, analogies, points d’avantages, points de douleurs… Challenger la façon dont « xyz » se fait 
  4. Repérer les pratiques transférables (porteuses de valeur, uniques à l’environnement, appropriées par les utilisateurs, ré-applicables ailleurs, récurrentes et routinières)
  5. Travailler les priorités selon le modèle importance/performance 
  6. Exploiter une anatomie de modélisation (Titre – auteurs – définition succincte- avantages – challenges – conditions d’exploitation – essentiels de performance – indicateurs (qualité/coûts/délais) – ressources)
  7. Acquérir la discipline de modélisation* (critères d’organisation de l’information pour faire des checklists et se doter d’un « langage commun »)
  8. Dépasser le « je me comprends » et s’assurer du « c’est facilement appropriable par l’autre »
  9. Capitaliser, faire vivre et optimiser

Comment modéliser une bonne pratique ?

  • Donner un titre qui explique clairement l’objectif 
  • Prévoir 5 étapes minimum et 9 étapes maximum
  • S’assurer que chaque étape contient des informations limitées, cohérentes et significatives
  • S’assurer que chaque étape est unique et qu’elle n’est pas redondante
  • Indiquer les étapes dans l’ordre logique de leur utilisation ; s’il n’y a pas de logique, les classer par ordre d’importance
  • Indiquer uniquement des informations essentielles liées au sujet
  • S’assurer que le guide est simple, bien réfléchi et facilement transférable

Comment déployer une bonne pratique ?

  • Identifier dans son contexte les 2/3 bonnes pratiques
  • Structurer leur description selon anatomie de modélisation
  • Impliquer/valoriser les acteurs
  • Tester la validité et fiabilité de la contribution
  • Anticiper un retour qui favoriser l’absorption (acquisition, assimilation, transformation, exploitation)
  • Accompagner et soutenir l’expérimentation et l’implémentation de la bonne pratique dans un autre environnement
  • Impliquer les acteurs (donneurs & receveurs)
  • Mesurer les progrès
  • Valoriser/partager la contribution

 

*Guides de performance © 2020 Practical Learning the smart way to learn™

   Exploiter cette publication 

  • Pensez à une situation qui vous touche où le contenu de cette publication pourrait vous être pertinent / utile
  • Formulez un modèle (3-7 points clés) qui vous assurerait une performance optimale pour faire face à votre situation
  • Appliquez votre modèle à la gestion de la situation
  • Finalisez votre modèle au regard de l’expérience
  • Partagez votre expérience avec nous
  • Systématisez cette approche pour traiter des situations à enjeux pour vous : c’est une bonne façon d’apprendre au plus près de l’action

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *