7 conseils pour gâcher 2022 (ou réussir)

Comment (vraiment) gâcher votre année 2022 selon Mark Nevins ?

Alors que nous laissons derrière nous l'année 2021 et que nous entrons de plain-pied dans l'année 2022, Mark Nevins aimerait partager avec vous quelques conseils bien éprouvés sur la façon dont vous pouvez vraiment gâcher cette toute nouvelle année. Les voici. 

N'ayez crainte : je sais par expérience personnelle (ainsi que par le fait d’avoir accompagner et conseiller des centaines de hauts dirigeants) que les sept conseils spécifiques et applicables qui vont suivre vous offrent la garantie de freiner les progrès, diminuer les rendements, réduire les performances et, d'une manière générale, aggraver la situation.  

Si vous voulez vraiment partir du mauvais pied, limiter vos chances de réussite ou tout simplement gâcher l'année à venir, voici sept choses sur lesquelles je vous recommande de vous concentrer au cours des 365 prochains jours.

(Certains d'entre vous, bien sûr, ne sont peut-être pas prêts à relever ce défi qui consiste à échouer lamentablement. Pour ceux d'entre vous qui veulent vraiment que 2022 soit une grande année, après chaque rubrique "comment se planter", je vous propose quelques idées pour réussir. Vous choisissez votre chemin. Lisez seulement le titre et échouez avec la foule… ou enchaînez avec les explications et atteignez le sommet).
 

1. Ne perdez pas de temps à établir des relations durables, basées sur le dialogue, au sein de votre entreprise (et dans votre vie) avec pour objectif principal d'aider les autres. Au lieu de cela, pensez "moi d'abord" avec un petit groupe de personnes qui vous ressemblent et pensent comme vous. 

Ce point est le plus important. Les personnes qui réussissent sont celles qui construisent, développent et donnent sans compter à différents réseaux de collègues et d'amis qui sont prêts à être des caisses de résonance, à partager de bons conseils et à signaler des problèmes potentiels. À mesure que vous construisez et renforcez votre réseau, faites un effort sincère pour aider les autres à atteindre leurs objectifs. Si vous vous efforcez d'aider les autres en premier lieu – pour qu'ils se sentent écoutés, compris et valorisés – ils feront presque toujours en sorte de vous aider à réussir en retour.  
 

2. Évitez de définir "ce à quoi ressemblerait le succès" avec vos parties prenantes  

Vos parties prenantes doivent clairement comprendre et soutenir vos objectifs. Voici une question essentielle à laquelle vous, et toutes vos parties prenantes, devez pouvoir répondre – et répondre de la même manière : "À la fin de cette année, quelles sont les deux ou trois choses que vous aurez accomplies de sorte à ce que tout le monde dise : c'était une excellente année ?". Si vous ne définissez pas clairement la notion de réussite avec vos parties prenantes, vous risquez de mal établir vos priorités, de mal diagnostiquer les situations et de déployer les ressources de manière sous-optimale. Ne l’oubliez pas : vous devez fixer des objectifs clairs dès le début pour pouvoir ensuite les gérer au cours de l'année et être en mesure de crier victoire avec assurance à la fin. 
 

3. Restreignez vos échanges avec votre patron 

Votre patron est l'une des personnes les plus importantes pour vous. Nous avons tous plusieurs "patrons" et tous nos "patrons" sont occupés et subissent beaucoup de pression – et aucun d'entre nous ne veut être un fardeau. Que ce soit au travail ou à la maison, le cheminement de pensée qui va suivre part d’une bonne intention mais se terminera presque toujours par un mauvais résultat : "Je vais laisser mon "patron" tranquille et il me contactera quand il aura besoin de moi – je ne veux pas être un fardeau". Lorsque votre "patron" finira par vous contacter, la conversation ne sera probablement pas celle que vous espériez.  Votre relation avec votre "patron" est multidimensionnelle, et c'est une danse que vous devez mener. Pour ce faire, vous devez bien sûr définir des objectifs clairs et en discuter fréquemment et ouvertement (voir les points 1 et 2).
 

4. Effectuez des changements importants sans obtenir l'avis de votre équipe et des principales personnes concernées

Nous sommes nombreux à ressentir l'urgence de procéder à des gros changements de façon très rapide, pour marquer les esprits et montrer aux gens à quel point nous sommes intelligents ou utiles. En réalité, il y a énormément de risques à agir trop précipitamment. Prenez le temps nécessaire pour évaluer comment les différentes parties prenantes et autres acteurs perçoivent les problèmes et pour comprendre ce que sera le succès pour eux, ainsi que pour vous. Examinez les choses sous plusieurs angles ; partagez vos idées sous forme de projet ; demandez des retours et obtenez l'adhésion de tous. En prenant le temps et en faisant cet effort, vous obtiendrez presque toujours de meilleures décisions et des changements qui tiennent la route. (Encore une fois, voir n° 1 et n° 2 !)


5. Ne considérez pas vos équipes

Comme pour nos familles, nous ne choisissons pas toujours nos équipes – mais dans les deux cas, vous devez faire en sorte que cela fonctionne. Et oui, cette charge repose sur vous. Appliquez ici les conseils du point 1 de manière ciblée. Prenez le temps d'apprendre à connaître vos coéquipiers en tant que personnes. Écoutez-les, valorisez-les, engagez-les. De la même manière que vous "managez votre patron", si vous managez vous-même des personnes, vous devez vous assurer que les membres de vos équipes vous managent, et cela nécessite d'investir en eux. Encouragez-les à vous faire part ouvertement de leurs commentaires. Soyez vulnérable. Ensuite, lorsqu'ils vous font des suggestions et des conseils, respectez-les et mettez en pratique ce qu'ils vous disent.
 

6. Partez du principe que ce qui a fonctionné pour vous dans le passé fonctionnera aussi maintenant 

Personne n'aime l'entendre, mais "ce qui vous a mené ici ne vous mènera peut-être pas là".  Nous devrions tous puiser dans nos forces et apprendre du passé, mais une petite sonnette d'alarme devrait retentir dans nos têtes lorsque nous nous surprenons à recycler sans réfléchir des méthodes utilisées dans des situations antérieures. Parfois, ces idées fonctionneront à merveille, mais bien souvent, vous manquerez des occasions de créer une meilleure solution. Bien sûr, si vous avez fait ce qu'il fallait aux points 1 à 5 ci-dessus, vous devriez bénéficier d'une excellente clarté sur la meilleure façon d'avancer. Appuyez-vous sur ce que vous savez, mais cherchez aussi à approfondir avec de nouveaux apprentissages :

  • les apprentissages techniques/fonctionnels (ce que nous faisons) ;
  • les apprentissages culturels/organisationnels (comment les choses fonctionnent ici) ;
  • et les dynamiques de pouvoir (comment les choses fonctionnent vraiment ici).
     

7. Soyez rigide et ne vous adaptez pas

Ne pas adapter votre style ou votre stratégie en réponse aux nouveaux défis et aux changements d'époque est l'un des moyens les plus sûrs d'échouer. Le moyen le plus simple d'éviter de commettre cette erreur nous ramène au point 1 : engagez constamment le dialogue avec un groupe de personnes différentes et soyez prêt à remettre en question vos propres hypothèses. C'est un signe de confiance en soi, et le chemin le plus sûr vers le succès, que de demander conseil lorsque vous êtes bloqué. Les personnes qui réussissent le mieux sont celles qui ont le courage de réaliser que quelque chose doit changer, et qui reconnaissent que ce quelque chose est parfois elles-même.

 

Et voilà. Un chemin simple et facile à suivre vers la pire année que vous ayez jamais eue. Un échec spectaculaire vous attend ! Ou, pour quelque chose de complètement différent, le meilleur.

S'il vous plaît, essayez d'appliquer ces sept règles simples pour plonger dans l'année 2022. J'aimerais savoir comment ça se passe pour vous et quelle voie vous choisissez.
 

Mark Nevins.

 


Je remercie à Mark Nevins pour ses conseils avisés. Retrouvez :


 

   Exploiter cette publication 

  • Pensez à une situation qui vous touche où le contenu de cette publication pourrait vous être pertinent / utile
  • Formulez un modèle (3-7 points clés) qui vous assurerait une performance optimale pour faire face à votre situation
  • Appliquez votre modèle à la gestion de la situation
  • Finalisez votre modèle au regard de l’expérience
  • Partagez votre expérience avec nous
  • Systématisez cette approche pour traiter des situations à enjeux pour vous : c’est une bonne façon d’apprendre au plus près de l’action

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *