Tout savoir sur le tiers-espace

Le Tiers-Espace : pourquoi changer de perspectives vous rendra plus efficace et plus heureux selon Mark Nevins

Votre agenda déborde certainement d’une multitude de tâches à accomplir pour mener à bien votre vie professionnelle et personnelle. Vous pensez manquer de temps, vous manquez sûrement d’espace. Et on ne parle pas là d’un endroit physique, mais plutôt d'un espace mental. Quand vous êtes entraîné·e dans une course effrenée dont vous pensez perdre le contrôle, il est bénéfique de changer de point de vue. De prendre du recul pour avancer plus efficacement et plus sereinement par la suite. Pourquoi devriez-vous investir un tiers-espace neutre dans lequel vous êtes l’unique visiteur ? Comment réussir à ancrer cette pratique dans votre quotidien ? Mark Nevins nous éclaire sur le sujet. 

 

Et si vous ne manquiez pas de temps mais d’espace (mental) ? 

Tous mes client·e·s savent à quel point je suis passionné par la vieille parabole des "grosses pierres" (“Big Rocks”). En tant que super actif·ive·s, nous luttons et échouons souvent parce que nous essayons d'en faire trop. 

Nous n'établissons pas de priorités, nous ne nous concentrons pas sur notre objectif et nous laissons les choses urgentes prendre le pas sur les choses importantes.

Il n'est donc pas surprenant d'entendre des cadres supérieur·e·s se lamenter, souvent à l'aube du quatrième trimestre : "J'ai compris pour les grosses pierres, mais je m'aperçois que je ne mets pas les bonnes pierres dans le bocal ! Le sable et le gravier ne cessent de s'accumuler et je ne sais plus quoi faire. J'ai de bonnes idées mais je n'arrive pas à les mettre en œuvre.  Comment puis-je faire mieux ?!"

Aucun d'entre nous ne semble jamais avoir assez de temps pour se concentrer sur ce qu'il veut et doit faire.   

Une façon de rester concentré et d'améliorer l'exécution consiste à être plus attentif à ce que j'aime appeler "le tiers-espace" et à en tirer parti.  

 

Qu’est-ce qu'un tiers-espace ? 

Le tiers-espace est un outil ou une méthode permettant de se ménager du temps et de l’espace mental de façon intentionnelle pour examiner les choses sous des angles différents et pertinents, et s'assurer que l'on s'occupe bien de ses grosses pierres.

Plus simplement, le tiers-espace est un état d'esprit calme et posé dans lequel vous pouvez reprendre votre souffle, vous concentrer et établir un plan pour vous assurer de mobiliser votre temps et votre énergie aux choses qui ont un impact maximal.  

Le terme "tiers-espace" rend hommage au terme "tiers-lieu", inventé dans les années 1980 par le sociologue urbain Ray Oldenburg.  

Pour Ray Oldenburg, les tiers-lieux sont les lieux de rassemblement public informels indispensables au bon fonctionnement de la société civile. Ce sont des endroits où les gens se réunissent, parlent, se détendent, se ressourcent et créent des liens particuliers. 

Le tiers-lieu n'est pas votre maison. 

Ce n'est pas non plus votre bureau. 

Il s'agit de tous les autres lieux. 

Il pourrait par exemple s’agir d’un banc dans un parc public situé en bas de la rue où vous vivez et où vous travaillez. Depuis ce banc aux allures de tiers-lieu, vous pouvez voir les deux lieux, la maison et le travail, sans être réellement dans l'un ou l'autre. C'est un endroit spécial où l'on peut observer les deux lieux et où l'on peut s'arrêter pour réfléchir aux deux.

En m'inspirant de ce concept de "tiers-lieu", je recommande aux cadres et aux dirigeant·e·s d'adopter l'idée d'un "tiers-espace" comme un état d'esprit, selon la même logique.

Alors que dans le premier espace, vous consacrez une attention active en temps réel à votre vie personnelle et familiale, et que dans le deuxième espace, votre attention est activement concentrée sur le travail tel qu'il se déroule, le troisième espace est éloigné des deux. C'est un "banc de réflexion dans le parc" où vous pouvez voir et réfléchir aux deux endroits (maison et travail) de loin. 

 

Pourquoi adopter un tiers-espace ? 

Pour mieux gérer vos Big Rocks à la maison et au travail, je vous recommande vivement d'adopter le tiers-espace. 

C'est là que vous pouvez vous arrêter, reprendre votre souffle, faire le point, penser et réfléchir, et parvenir à voir les choses plus clairement. 

L'expérience nous montre que l'on ne peut généralement faire ces choses efficacement en changeant juste de point de vue. 

C'est à partir de ce banc d'essai métaphorique du tiers-espace que vous pouvez trouver le moyen d'être plus efficace et productif dans le premier et le deuxième espace.  

En d'autres termes, être un cadre efficace demande beaucoup d'efforts et de planification, et être un bon parent, conjoint·e ou ami·e en demande encore plus.  

Comment pouvez-vous espérer exceller dans l'un ou l'autre de ces espaces si vous ne prenez jamais le temps d'évaluer, de planifier, d'apprendre et de vous ressourcer ?  

La façon de créer et d'occuper votre tiers-espace est une question de préférence et de style. Le lieu physique est moins important que la pratique et l'état d'esprit.  

 

Comment se créer un tiers-espace ? 

Voici quelques conseils pour créer un tiers-espace où je sais que vous pouvez "reculer la caméra" et vous épanouir :

  • Soyez intentionnel·le. 

Ajoutez le temps dédié au tiers-espace à votre calendrier. Traitez-le comme une réunion d'une importance capitale. C'est le cas ! Ne l'annulez pas, ne la repoussez pas pour des choses "plus importantes" et ne laissez pas d'autres réunions la remplacer. 

(Conseil supplémentaire : parfois, le meilleur moment à dédier à votre tiers-espace est lorsque la famille dort, ou tôt le lundi matin, avant que le chaos de la semaine ne commence. Ce sont mes propres tiers-espaces préférés). 

  • Soyez opportuniste. 

Glissez le temps consacré au tiers-espace dans d'autres moments de votre quotidien. Par exemple, utilisez le temps que vous passez à faire de l'exercice soit pour vous régénérer (en ne pensant à rien et en redémarrant votre processeur mental), soit pour diriger votre concentration mentale vers des questions importantes qui nécessitent une pensée dégagée.

  • Développez des habitudes super puissantes. 

Lorsque vous arrivez à ces rares moments de votre calendrier où rien n'est prévu, efforcez-vous de les transformer en blocs de temps du tiers-espace pour vous-même. Ne vous contentez pas de plonger dans vos e-mails ou vos réseaux sociaux lorsque vous prenez une pause. Vous serez surpris de voir à quel point vous pouvez être productif si vous saisissez ces minutes supplémentaires.


Quels sont les avantages du tiers-espace ? 

En intégrant le tiers-espace dans votre routine, vous serez plus productif·ive, plus efficace et plus heureux·euse.  

Dans votre tiers-espace, vous pouvez organiser et prévoir des choses pour votre famille et pour vous-même, ainsi que pour votre travail.  

Vous pouvez tirer des leçons de ce que vous avez fait, des succès comme des échecs et proposer de nouvelles idées.  

Vous récupérez, faites le plein d'énergie et gérez mieux le stress.  

Vous vous sentez plus maître de la situation et parvenez à mieux vous concentrer sur ce qui est le plus important.

J'aimerais connaître vos idées et vos expériences en matière de tiers-espace. Envoyez-moi un message : mark@nevinsconsulting.com

(Bonus : Visitez cette page spéciale pour un petit quelque chose en plus (et gratuit) de mes amis de Tripod : des outils pour vous aider à réussir à introduire la pratique du tiers-espace dans votre vie).

“What lies behind us and what lies before us are tiny matters compared to what lies within us.” —Ralph Waldo Emerson
 

Mark Nevins.


Je remercie Mark Nevins pour ses conseils avisés. Retrouvez :


 

   Exploiter cette publication 

  • Pensez à une situation qui vous touche où le contenu de cette publication pourrait vous être pertinent / utile
  • Formulez un modèle (3-7 points clés) qui vous assurerait une performance optimale pour faire face à votre situation
  • Appliquez votre modèle à la gestion de la situation
  • Finalisez votre modèle au regard de l’expérience
  • Partagez votre expérience avec nous
  • Systématisez cette approche pour traiter des situations à enjeux pour vous : c’est une bonne façon d’apprendre au plus près de l’action

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *