LES QUESTIONS POUR FORMULER UNE STRATEGIE

Il est en général reconnu que la stratégie repose sur deux piliers : la formulation et l’exécution.  La formulation elle même repose sur deux axes : la conception avec une réflexion divergente permettant de « balayer les possibles » et l’articulation avec une réflexion convergente  permettant « d’organiser de manière cohérente l’action ». Vous trouverez ci après des questions essentielles liées à la conception et à l’articulation d’une stratégie.

Concevoir une stratégie

  1. Quelle est votre mission/ambition (raison d’être) ?
  2. Quel est votre code de conduite (valeurs, principes et pratiques) ?
  3. Quelle est votre appréciation de la situation (forces – faiblesses – opportunités – risques) ?
  4. Quels sont vos leviers génériques de stratégie (différenciation ; intimité client, innovation, excellence opérationnelle…) ?
  5. Quels sont vos formules « Produit/Service » – marchés/géographies – clients – partenaires – avantage concurrentiel) ?
  6. Quel est votre chaine de valeur/business model(s) ?
  7. Quelle est votre anticipation des ressources (finance : prévisions – évaluation des besoins – sources / humaines : compétences & expertises / techniques : moyens…) ?
  8. Quels sont les piliers de votre stratégie : 5+/-2 ?
  9. Quelle est l’histoire que votre stratégie doit servir ?

Articuler votre Stratégie

  1. Quelle est la vision à 3/5 ans ?
  2. Quel est l’objectif global de progrès à 1 an ?
  3. Quels sont les avantages pour l’entreprise si l’objectif est atteint ?
  4. Quels indicateurs permettront de déterminer si l’objectif est atteint ?
  5. Quel effort de changement à insuffler pour combler l’écart entre l’actuel et l’atteinte de l’objectif ?
  6. Quelles priorités sur le volet humain ?
  7. Quelles priorités sur le volet technique ?
  8. Quelles priorités sur le volet écosystème ?
  9. Quelle structure de déploiement ?

Au travers de ces articles, Frank Rouault souhaite partager des idées et bonnes pratiques
professionnelles qu'il espère utiles au plus grand nombre. Elles nourrissent l'intention de
permettre aux entreprises d'évoluer avec une conduite du changement répondant à ses besoins
spécifiques. Faire cela en respectant les cultures et nationalités, c'est la raison d'être
de Practical Learning.

2 commentaires

  1. Bravo Frank ! et la mise en pratique est – dans la continuité – passionnante !

    Au plaisir de nouveaux échanges tjrs aussi enrichissants. Sylvia

Répondre à glasel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *